Accueil News Article News

3è édition du festival du cirque d'Abidjan

Publie le mercredi 04 mars 2020

Les rencontres interculturelles de la troisième édition du cirque d'Abidjan, l'un des plus grands festivals circassiens de l'Afrique de l'Ouest, ont débuté mardi à l'école primaire publique Gendarmerie d'Abobo, un quartier populaire au Nord de la capitale économique ivoirienne, a constaté APA sur place.

Des  cirques venus de plusieurs pays européens et africains, notamment de la France , de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne, du Gabon, du Bénin, de la Côte d'Ivoire et du Burkina Faso ainsi que divers spectacles culturels ont meublé l'ouverture de ce festival en présence de Jobst Von Kirchmann, l'ambassadeur de l'Union européenne ( UE) en Côte d'Ivoire.

« On a associé l'image de l'UE à cette activité parce qu'ici on a des cirques venant de plusieurs pays.  Tous les mouvements et les spectacles sont différents et pourtant vous voyez que tout le monde apprécie cette différence. Je dis que ce sont des différences qui peuvent réunir les gens», a estimé à cette occasion le diplomate européen.

Poursuivant, il appelé les uns et les autres, à apprendre aux jeunes que les différences ne doivent pas les diviser, mais plutôt réunir.  « La Côte d'Ivoire a plus de soixante groupes ethniques et pourtant vous avez une richesse de culture et de tradition extraordinaire. Cette richesse ne doit pas diviser, mais plutôt réunir les gens», a-t-il insisté.

Les activités de  cette troisième édition de ces rencontres interculturelles du cirque d'Abidjan ( RICA) se tiendront jusqu'à jeudi prochain avec la célébration de la journée internationale de la femme à la résidence de l'ambassadeur de l'UE en Côte d'Ivoire.

Mercredi, une conférence de presse est prévue dans la matinée à la résidence de Von Kirchmann suivie dans la soirée d'un spectacle à l'Institut français d'Abidjan.

Créées en 2018 par Mme Chantal Djédjé, les rencontres interculturelles du cirque d'Abidjan (RICA) ont pour ambitions de valoriser et de populariser le cirque en Côte d'Ivoire et au-delà en Afrique.

Ces rencontres visent également à créer un pont entre les arts traditionnels africains et le cirque contemporain et favoriser des échanges entre circassiens du Nord et du sud.

LB/ls

Source: APA


Lire aussi

AGENDA

INFOS GAZOILS

Le mercredi 31 décembre 1969 :
Nous Suivre

NEWSLETTER