Accueil News Article News

DJ Arafat encore cité dans une affaire d’agression et convoqué au commissariat

Publie le jeudi 06 septembre 2018

Cité dans une affaire d’affaire, Dj Arafat convoqué au commissariat par Soumangourou Kanté, animateur et producteur d’artistes et se disant victime de l’artiste.

« Je suis arrivé vers 4h au Haut Niveau puisque j’ai produit un artiste et Arafat est tombé sous son charme. Coïncidence, Arafat arrive sur les lieux quelques minutes après notre arrivée, il a échangé une poignée de mains avec tout le monde et il a demandé que j’installe mon artiste dans son salon », témoigne Soumangourou Kanté, la victime présumée.

« A 6h du matin Arafat et moi on se retrouve à la sortie de la boîte et c’est là que Arafat m’interpelle pour me dire : « Toi tu travailles avec Molare non ? » et je lui réponds oui je travaille avec Molare mais je suis un prestataire de service donc je travaille avec tous ceux qui ont besoin de mes services », précise Kanté à l’artiste récemment rentré de Paris où il s’était refugié, après avoir été condamné à douze mois de prison ferme, dans l’affaire Naï, du nom de son jeune danseur dont il avait exposé la nudité sur les réseaux sociaux, après l’avoir passé à tabac.

« Arafat me répond en disant, «du moment où tu travailles avec Molare, moi je vous guette, j’ai beaucoup à te dire car je ne suis pas content de toi, vous êtes tous des maudits ».

Je lui réponds, en lui disant de gérer ses problèmes avec Molare et qu’il n’a pas besoin de venir me menacer devant les gens ou m’exposer aux yeux des gens », relate le producteur.

« je voudrais dire que je suis plus que déçu de l’état de Côte d’Ivoire, car un artiste sème la zizanie dans le milieu du showbiz ivoirien et plus loin va porter main à un animateur culturel, à un journaliste sans pour autant être inquiété »

« C’est ainsi qu’il a tapé sur ma poitrine et il a commencé à me gifler avec ses bagues aux doigts comme si c’est lui qui m’a donné la vie, comme si j’étais son enfant. Ce qui me fait de la peine, c’est que les vigiles (gros bras) du Haut Niveau ont commencé à me traiter comme si c’est moi qui avais tort. J’ai porté plainte au commissariat du 22ème arrondissement d’Angré. Le lendemain j’étais obligé d’annuler tous mes rendez-vous à la RTI, vu que j’avais des passages télé et radio là-bas », raconte Kanté qui déclare avoir eu des blessures et des traumatismes au visage.

« Je suis déçu »

« Je voudrais dire que je suis plus que déçu de l’Etat de Côte d’Ivoire, car un artiste sème la zizanie dans le milieu du showbiz ivoirien et plus loin va porter main à un animateur culturel, à un journaliste sans pour autant être inquiété, vu qu’il n’est pas à son premier fait. J’espère que ma plainte portera car grande fut ma frustration ce jour-là, je vous parle en coulant des larmes au téléphone pour vous dire combien de fois je suis choqué », a expliqué Soumangou Kanté à First Magazine.

Quant à DJ Arafat, sa version n’est toujours pas connue. Les nombreux appels que nous lui avons passés, sont restés sans suite. L’un de ses proches, joint au téléphone a nié les faits et déclaré que l’artiste s’expliquerait dans les heures qui suivent. « Pour le moment, il se repose et n’a pas encore reçu une quelconque convocation du commissariat », a-t-il déclaré.

Prince Beganssou

Source: ivoiresoir.net

Source: Autre Presse


Lire aussi

INFOS GAZOILS

Constance en concert live : 30 ans de carrière
Le dimanche 04 août 2019 : A 17h
Festival de la musique et du climat de Dabou
Le samedi 03 août 2019 :
Salon du Mariage
Le samedi 27 juillet 2019 : De 9H à 20H
A l'Hôtel Belle Côte
Yvidero Show
Le samedi 06 juillet 2019 : A 18h
Chantal Taïba en concert live : 35 ans de carrière
Le samedi 29 juin 2019 : A 18h
Nous Suivre

NEWSLETTER