Accueil News Article News

Festival international du Bazin et du Textile Africain/La mode africaine célébrée

Publie le lundi 27 juin 2022

À l’initiative de Fatou de Jolidéh, aura lieu les 1er et 2 juillet2022 prochains, la cérémonie du « festival international du Bazin et du Textile » organisée dans un établissement hôtelier à Abidjan.

Au programme de cette soirée-gala, un défilé de mode est prévu par les stylistes de renommée internationale. Ce festival qui est à sa deuxième édition cette année, se veut l’occasion indiquée, pour tous ceux qui œuvrent dans le domaine de la couture, et de la mode africaine, de présenter leurs créations, leurs œuvres, au public, aux consommateurs-, à des degrés divers.

Quand on sait qu’aujourd’hui, le monde interplanétaire est en train de donner un coup de semonce aux valeurs qu’incarnait l’Afrique, qui lui donnaient d’être enviée, voire jalousée, il urge donc de prendre des dispositions nécessaires et utiles, voire sauver et préserver ce qui l’est encore, afin de permettre à l’Afrique de redorer son blason.

Ce n’est pas de tout repos, c’est encore et toujours, des batailles sur tous les plans, qu’il faut livrer à l’ennemi, à la culture d’emprunt, venue de l’étranger, qui n’entend pas baisser aussi les bras.

Le contenu de ce festival embrasse toute une panoplie culturelle, traditionnelle, artistique, sociale, économique, historique, philosophique. C’est pourquoi, au-delà de l’aspect festif, au-delà du défilé, de la prestation des artistes- chanteurs, qui vont meubler le programme de ce festival, toute l’attention doit se focaliser sur le devenir de l’Afrique, dans un monde en perpétuelle évolution.

Le Bazin et le textile, deux matières qui sont ancrées dans la culture des peuples Africains, notamment les Malinkés et font partie intégrante de leur patrimoine culturel. On leur accorde de la valeur, de la considération, parce qu’ils sont la base et le summum à la fois, de l’habillement chez des peuples.

Le Bazin donne de la considération, de l’importance et de la valeur à celui ou celle qui le porte, une tenue qui se veut être souvent solennelle. C’est pourquoi, il sera célébré dans quelques jours. Comme on le voit, ce festival qui se veut être aussi, le porte-flambeau de la Culture et de la Mode Africaines, souhaite être pris en compte au plus haut niveau, afin d’être institutionnalisé et c’est cet objectif que veut atteindre Fatou de Jolidéh.

Source: Afriquematin.net

Source: Autre Presse


Lire aussi

AGENDA

INFOS GAZOILS

Le mercredi 31 décembre 1969 :
Nous Suivre

NEWSLETTER