Accueil News Article News

L’artiste Molare offre un local d'accueil des enfants de la rue

Publie le vendredi 15 mai 2020

L’artiste du coupé-décalé Soumahoro Mauryféré dit "Le Molare" a mis à la disposition du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, un local aménagé et équipé pour accueillir des enfants en situation de rue pendant cette période de la pandémie de coronavirus, Covid-19.

« En cette période, nous ne travaillons pas et nous n’avons pas d’activité, mais on a des entrepôts qui pourraient servir à sortir des enfants d’une situation précaire. On a demandé la contribution de certains partenaires qui nous ont apporté des matelas, certains des ventilateurs. Et aujourd’hui, je pense qu’on a un endroit aménagé et on a voulu vous convier pour vous remettre officiellement les clés pour que les enfants puissent être pris en charge pendant le temps de la pandémie et jusqu’à ce que nous reprenions nos activités », a déclaré jeudi le donateur lors de la remise officielle des clés du local situé à Cocody.

Au nom du ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Hassane Thiam, a traduit sa reconnaissance au donateur pour ce geste qui va augmenter la capacité d’accueil des enfants vivant dans la rue.

« L’acte que vous posez aujourd’hui est d’une importance capitale, c’est une bouffée d’oxygène. Je voudrais vous dire merci au nom du ministre. C’est le partage, la solidarité parce qu’en cette période de pandémie, M. Soumahoro, connu sous le nom de Molare, vient de poser un acte fort », a indiqué M. Thiam.

Il a salué la modestie de l’artiste, qui voulait faire ce don dans la discrétion et ce geste qui devrait motiver d’autres personnes à aller dans le même sens.

« Les enfants en situation de rue se retrouvent désœuvrés en cette période de pandémie. Il était donc important pour nous de les confiner. Il y a encore des enfants dans la rue qui attendent d’être confinés afin de les protéger contre cette maladie. Grace à ce geste, les enfants seront mis à l’abri, en sécurité et pris en charge par des équipes d’encadrement bénévoles à qui je voudrais dire merci », a-t-il ajouté.

Dans le cadre de son plan de riposte, le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a lancé, début avril, une opération pour récupérer les enfants vulnérables dans la rue et les regrouper dans des centres, afin de les protéger et les sensibiliser contre la Covid-19.

Ces enfants sont insérés à ce jour dans les complexes socio-éducatifs d’Adjamé et d’Abobo, ainsi qu’à la Fondation Nogbou Dorette à la Riviera-Faya, à l’Ong Vivre ensemble à Abobo, à l’Ong Joie de vivre à Cocody et dans un autre centre d’accueil à Yopougon.

Ena/kp

Source: AIP


Lire aussi

AGENDA

INFOS GAZOILS

Le mercredi 31 décembre 1969 :
Nous Suivre

NEWSLETTER