Accueil News Article News

Nouvelle sortie de John Kyffy : ‘‘ Broken City Blues ’’

Publie le jeudi 30 juin 2022

Son genre musical unique est né de la fusion de la pop, du jazz, du rock et des sonorités africaines. Baptisée ‘’zêzê pop’’ par l’artiste, cette musique qui dégage une énergie mystique et spirituelle tire son essence de la sagesse africaine. On y retrouve des proverbes et paraboles. Vous l’aurez sans doute compris, il s’agit de John Kyffy. Son génie, il le doit à un talent inné. Pour avoir été à l’école de grandes figures de la musique ivoirienne telles qu’Ernesto Djédjé et Lougah François, le Chef de la tribu de Kanegnon a peaufiné son art afin de devenir un musicien pluri-instrumentiste, un poète, un parolier des temps modernes et une figure majeure de la musique pop en Côte d’Ivoire. Avec à son actif 4 albums intemporels (Tchétché, Zêzê Pop expérience, Zêzê Steady et Destiny) sortis entre 1990 et 2002, il aura conquis le cœur des mélomanes d’horizons divers à travers le monde, avant d’entrer en hibernation artistique. Aujourd’hui, 20 ans après Destiny, son dernier opus sorti en 2022, le Chef est de retour !

John Kyffy annonce ce come-back sur la scène de l’actualité discographique avec ‘’Ethiopia’’, un album de 12 titres qui, au dire de son staff managérial, « s’annonce comme «une bombe musicale» qui fera encore tomber en «transe» toute la Côte d’Ivoire, principalement les fans qui ont attendu avec la plus grande impatience, le retour triomphal du roi du Zêzê pop ».

En prélude donc à la sortie de cette œuvre couvée durant 20 ans, John Kyffy propose un maxi single de deux titres, dont un clippé, qui sera disponible sur toutes les plateformes légales de téléchargement à partir du 1er juillet. Intitulé ‘’Broken City Blues’’, ce maxi single est composé du titre éponyme Broken City Blues et de ‘’Guele Oziobia’’, deux titres extraits de l’album ‘’Ethiopia’’ dont la sortie officielle est prévue avant la fin d’année. Avec ce retour, l’artiste revitalise son aura qui, durant une décennie, a été établie par l’originalité de son art qui a fait de lui une identité remarquable dans le gotha de la musique africaine.

Et pourtant, John a connu Yalley (ce qui signifie souffrance en Bhété, langue dans laquelle il s’exprime dans ses chansons). D’Abidjan à Londres, en passant par Paris, David Wanyou, son nom à l’état civil, a marché pendant longtemps sur des braises ardentes. Si bien que quand il commence sa carrière solo, il se fait connaître sous le pseudonyme de John Mayal, avant d’adopter, en souvenir de cette époque difficile de sa vie, celui de John Yalley, au moment où il commence à connaître le succès en 1990. Rebaptisé depuis quelques années John Kiffy (le Chef) pour affirmer sa puissance artistique, il signe son retour avec ce maxi single qui annonce la révolution Zêzê dans le paysage musical ivoirien

Source: fratmat.info


Lire aussi

AGENDA

INFOS GAZOILS

Le mercredi 31 décembre 1969 :
Nous Suivre

NEWSLETTER