Accueil News Article News

O’nel Mala et son épouse encore trempés dans un autre scandale

Publie le jeudi 15 décembre 2016

Après leur récent scandale de faux et usage de faux et d’abus de confiance révélé par Linfodrome, le chantre O’nel Mala et son épouse viennent à nouveau d’être mêlés à un autre scandale, cette fois-ci beaucoup plus grave.

Le 17 novembre 2016, Linfodrome révélait le scandale de faux et usage de faux et d’abus de confiance dans lequel était trempés le chantre ivoirien vivant en France, O’nel Mala et son épouse l’évangéliste Maman Mischbi Esther Mala. Jean-Luc Beauboucher, propriétaire d’une maison en France les accusait d’avoir laissé une dette de loyer estimée 524 000 F Cfa avant de se fondre dans la nature et d’avoir loué la maison avec une fausse identité.

Alors qu’après cette information relayée par Linfodrome, le couple a commencé à payer ses dettes, une autre affaire vient d’éclater accusant le couple O’nel Mala d’arnaqueurs.

Selon l’accusé à qui nous attribuons les initiales de T.B, jeune ivoirien résidant en France, qui a contacté Linfodrome par téléphone, O’nel Mala et son épouse ne sont rien d’autres que de grands arnaqueurs. Parce que lui-même ayant été victime. À l’en croire, O’nel Mala a fait sienne la tactique de la terre brûlée. Puisque, justifie-t-il, partout où le couple passe, il y a des dégâts et des ardoises.

Récit bouleversant d’une victime

« J’ai ma femme qui est amie à O’nel. Quand O’nel est arrivé sur Paris, il a contacté le frère à ma femme qui était aussi un de ses amis et du coup on a invité le couple à la maison. Quelques semaines après, O’nel me contacte par le biais de mon beau-frère pour me demander de l’aider à se loger. Je lui ai donc produit tous les documents que demandait le bailleur. En vérité, j’ai fais croire au bailleur que c’est moi qui allait louer la maison. Mais derrière, on savait très bien que c’était O’nel et sa femme qui habiteraient la maison. Donc le bailleur a accepté parce que je lui avais fourni tout ce qu’il demandait comme documents. O’nel et son épouse ont pu rentrer dans la maison. Le premier mois, tout s’est bien passé puisque je prenais le soin de régler au bailleur le loyer et O’nel était censé me rembourser au plus tard le 05 du mois. Le 2ème mois, les difficultés ont commencé à surgir parce que O’nel ne m’a pas réglé tout de suite. Il l’a fait avec un retard. Le 3ème mois, je n’ai pas eu de remboursement. Toutefois, il m’a rassuré qu’il allait s’acquitter de ce qu’il me doit.

Lire plus ici

Source: Infodrome


Lire aussi