Accueil News Article News

Pour la première fois, la mère de ''Petit Denis'' rompt le silence et parle à son fils

Publie le mercredi 20 juin 2018

C'est dans la localité de Djamadioké, sur l'axe Tabou-Grabo, à 20km de la cité du Djibétoua, que vit la génitrice d'un des meilleurs chanteurs du Zouglou en Côte d'Ivoire, ''Petit Denis''. De passage dans cette bourgade, le samedi 16 juin 2018, nous avons rencontré la mère de la star du Zouglou qui nous a accordé cet entretien.

Avez-vous ses nouvelles de votre fils Petit Dénis?

Depuis notre rencontre en 2015 à l'émission C'MIDI de la RTI, je ne l'ai plus revu. Et lorsque je tente de le joindre sur son téléphone, son numéro ne passe jamais.

Mais maman, au cours de cette émission, votre fils vous avait fait certaines promesses entre autres, la construction d'une maison pour vous. A-t-il tenu cette promesse?

Non, mon fils n'a pas tenu ses promesses. Il ne m'a pas construit la maison qu'il m'avait promise.

Alors aujourd'hui comment est-ce que vous vivez?

Je bénéficie du soutien de ses cousins qui m'ont offert un petit toit. Et, j'ai à mes côtés, la petite sœur de petit Dénis qui me soutient.

Avez-vous un message à l'endroit de votre fils?

Je dis à mon fils que c'est lui qui avait promis de me construire une maison. Mais, s'il ne le fait pas, je ne peux pas l'obliger à tenir sa promesse. Je souhaite seulement que mon fils se souvienne de moi, qu'il pense à moi, surtout à construire ma maison. Et je dis à mon fils qu'il a ma bénédiction. Chaque jour, je prie pour lui et je demande à Dieu de faire en sorte que mon fils puisse s'occuper de moi. Dans mes prières, je demande que mon fils se souvienne qu'il a une mère qui vit dans les difficultés et qu'il doit aider.

Propos recueillis par Alan Ourega

Source: Infodrome


Lire aussi

INFOS GAZOILS

Mon Témoignage
Du samedi 29 septembre 2018 au dimanche 30 septembre 2018 : A 16h
Sofitel Comedy Club
Le vendredi 28 septembre 2018 : Avec le Général Makosso A 21h
Geneviève Brou En Concert Live
Le vendredi 28 septembre 2018 : A 16h
Nous Suivre

NEWSLETTER