Accueil News Article News

Stezo aux portes de la prison

Publie le mercredi 03 juillet 2019

Les jours de liberté pour Stezo sont comptés en ce moment. Lors d’une rencontre à la Bibliothèque nationale lundi soir entre le ministre de la Culture et de la Francophonie et les artistes pour tenter de trouver des solutions à la crise au Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida), Stezo qui probablement avait gros sur le cœur a fini par manquer de respect au premier responsable de la Culture en Côte d’Ivoire.

La rencontre du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman avec les artistes pour la résolution de la crise au Burida marquait quatre points à son ordre du jour, à savoir les informations sur l’audit, la mise en place des instances du Burida, les préparatifs des journées de concertation et les divers. Après s’être réjoui de la présence massive des artistes à cette rencontre, Maurice Bandaman égrène point par point son ordre du jour.

Sur le premier point relatif aux résultats de l’audit, le ministre rassure les artistes sur sa volonté de voir aboutir ce processus, toutefois, a-t-il fait savoir, lesdits résultats devront d’abord transiter chez le président de la République et le Premier ministre qui donneront d’abord leur caution avant toute divulgation. N’empêche, Maurice Bandaman a rassuré qu’il a déjà plaidé auprès de l’Inspection générale d’État afin de pouvoir rendre compte des recommandations aux artistes. Toute chose qui a eu l’approbation des artistes présents.

C’est alors qu’il égrenait les autres points de l’ordre du jour que Stezo va se lever, sans autorisation de prise de parole, pour interrompre brutalement Maurice Bandaman, micro en main. Avec un ton de militaire, le rappeur devenu pasteur traduit son mécontentement sur la façon du ministre de mener le débat. Avec des propos discourtois, il fait savoir à l’autorité qu’il n’a vraiment rien à apprendre de tout ce qui se dit présentement dans la salle, lui qui, dira-t-il, avait vendu plus de 100 000 œuvres.

Ses explications suivies d’injures à l’autorité ont fini par créer un grand désordre dans la salle. Les artistes n’ayant pas apprécié sa façon de faire. Et même quand le ministre tente de lui faire savoir qu’on ne s’adresse pas ainsi à une autorité qui de surcroit est son ainé, Stezo lui rétorque qu’il n’a rien à faire avec. Finalement, ses confrères parviennent à le maitriser pour le faire sortir de la salle.

Le calme revenu dans la salle, Maurice Bandaman informe l’assistance qu’il fera arrêter les jours qui suivent le rappeur devenu pasteur afin qu’il puisse encore aller réfléchir à la Maca sur les codes de bonne conduite. Ce qui serait à la fois bénéfique tant pour les artistes que pour la communauté chrétienne qu’il dirige.

Fadal Dey, Noël Dourey et bien d’autres artistes ont présenté au ministre les excuses de la corporation pour le comportement de leur confrère. Après quoi, la rencontre a continué jusqu’à son terme avec des propositions des différentes parties pour une meilleure organisation les 10 et 11 juillet des journées de concertations et de réflexions.

Source: Infodrome


Lire aussi

INFOS GAZOILS

Devenez propriétaire en 2020
Du samedi 14 mars 2020 au dimanche 15 mars 2020 : A partir de 9h00
Yvidero en spectacle : ''Ce que les femmes auraient voulu''
Le vendredi 14 février 2020 : A 20h
Le salon du prêt-à-porter
Du samedi 08 février 2020 au dimanche 09 février 2020 : A partir de 9h
La Foire Internationale De La Saint Valentin
Du vendredi 07 février 2020 au dimanche 09 février 2020 : A partir de 12h00
A l'Hôtel Palm Club
Bonne Année Zouglou
Le samedi 01 février 2020 : A 17h
Nous Suivre

NEWSLETTER