Accueil News Article News

Tiesco le Sultan poursuivi pour diffamation

Publie le mercredi 10 juin 2020

Tiesco le Sultan, le gringo ivoirien des réseaux sociaux devra aller passer un peu de temps à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) pour changer ses façons de faire sur les réseaux sociaux. L’homme qui ne jure plus que par les clashs que par son talent d’artiste est poursuivi pour diffamation, injures et outrage public à la pudeur sur les réseaux sociaux.

La Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (Plcc) a fini par mettre la main sur le gringo ivoirien des réseaux sociaux. L’artiste poursuivi pour diffamation, injures et outrage public à la pudeur sur les réseaux sociaux. Tiesco le Sultan qui avait bâti sa carrière sur des vidéos clashs avait oublié qu’on ne s’attaquait pas à tout le monde impunément dans le showbiz. Et il l’aura compris à ses dépens. Son malheur aura été d’indexer le Boss du couper-décaler et MAG en les présentant comme des personnes dangereuses, aux mœurs légères et de mauvaise moralité.

Face à une telle situation, les deux décident de se tourner vers la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) pour porter plainte. Après plusieurs investigations, les fins limiers mettent la main sur le gringo. Cuisiné par les flics, l’artiste avouera son forfait justifiant que c’est sous l’effet de la colère qu’il a tenu de tels propos. Pour lui, l’un des deux ayant porté plainte contre lui était responsable de la dépression d’un artiste ivoirien décédé l’an dernier.

Si cette explication ne convainc pas les flics de la Plcc, Tiesco le Sultan aura du mal à répondre sur les scènes érotiques auxquelles il s’était adonné sur les réseaux sociaux en compagnie de filles aux mœurs légères. De fait, à en croire ses explications, se sentant boycotté par des médias, il a créé sa chaine en vue de captiver les mélomanes à suivre ses œuvres. Ses activités, selon la Plcc, consistaient en la diffusion en direct de vidéos obscènes à caractère sexuel. Elles mettent en scène des jeunes filles à moitié nues exécutant des danses érotiques.

C’est d’ailleurs, à partir de là qu’il s’est donné le pseudonyme de gringo avec un chapeau mexicain sur la tête tapotant sur les fesses des filles louées pour l’occasion et jouant avec leurs parties intimes. Finalement, Tiesco le Sultan n’aura plus l’occasion d’offrir ces scènes à ses abonnés. Il a été conduit devant le Parquet où il devrait être poursuivi pour diffamation, injures et outrage public à la pudeur sur les réseaux sociaux. Il pourrait prendre entre six à douze mois de prison. Une triste fin pour le gringo des réseaux sociaux.

Source: Infodrome


Lire aussi

INFOS GAZOILS

Barbecue Show Chez Doudou
Le samedi 22 août 2020 : A Abatta Carrefour Drogba
A partir de 21h00
E.Mangoro Festival 2020
Du jeudi 20 août 2020 au dimanche 23 août 2020 : A partir de 10h
Daishi day's
Le mercredi 12 août 2020 : Au Stade d'Angré
A partir de 18h00
Nous Suivre

NEWSLETTER