Accueil News Article News

Web-série 100% ivoirienne: « Boutique Hôtel » enflamme la toile !

Publie le mercredi 02 août 2017

La nouvelle (encore une bonne) est tombée le mardi 25 juillet, alors que l’image médiatique et artistique ivoirienne brillait de mille feux à la faveur de la tenue à Abidjan les 8es Jeux de la Francophonie ! Oui, par une correspondance officielle, la Web-série 100% ivoirienne « Boutique Hôtel » de l’Ivoirienne Alexandra Amon qui fait déjà un buzz terrible sur YouTube, ainsi que sur la chaîne en ligne Red Tv, a été cooptée pour être diffusée dès la rentrée prochaine (novembre) sur Bet (Black Entertainment Television), l’une des chaînes afro-américaines via sa franchise française, les plus influentes (et disponible sur les différents bouquets Canal+, StarTime, Iroko Tv, MultiChoice…).

En tout cas, la jeune productrice-réalisatrice-actrice, Alexandra Amon, qui ne cesse de glaner des lauriers jusqu’aux Usa et qui l’érigent au rang de valeur-sûre du cinéma et de la télévision « Made in Côte d’Ivoire », la trentaine épanouie et radieuse, à la plastique de Top-modèle, enchaîne les bonnes nouvelles depuis trois saisons.

En effet, lauréate du prix de la meilleure série télévisée du (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) en 2015, Alexandra Amon a bouleversé les codes cinématographiques avec sa série primée d’alors, « Chroniques africaines ». A la faveur du dernier Marché international des contenus audiovisuels pour l’Afrique (Discop Africa), à Abidjan, en avril-mai dernier, elle faisait partie du 5 majeur des coproductions de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti) et de la chaîne de la Francophonie, TV5 Monde, avec sa série télévisée « 20, 30, 40 ».

On l’y (re) découvre, aussi bien actrice, réalisatrice que productrice. En 13 épisodes de 26 minutes et aussi énigmatique qu’il puisse paraître, le titre du film est en accord parfait avec le quotidien de trois femmes estampillées de leur âge.

Cette série raconte l’histoire de trois femmes vivant à Abidjan, d’origines, de statuts, de styles et surtout d’âges différents qui se croisent dans des circonstances inattendues et se lient d’amitié. Leurs amours, désamours, états d’âme, échecs ainsi que leurs vies professionnelles et familiales sont autant de différences qui prouveront qu’in fine, l’âge n’est pas un problème, mais plutôt un atout, voire un facteur de complémentarité.
Une production qui prouve la cote montante de la jeune réalisatrice, Alexandra Amon, qui, avec sa structure Ziv Productions, travaille déjà à d’autres projets avec la Rti et TV5 Monde.

Alexandra Amon : la « bête » en la belle !

Nouvelle prodige du cinéma ivoirien, la belle (mais aussi la « bête du…travail ») dont le talent n’est plus à prouver, entre-temps, se voit trustée par le biais de sa nouvelle Web-série, à peine achevée, « Boutique Hôtel », par la banque panafricaine de droit nigérian, Uba, en août 201, donc presqu’exactement un an jour pour jour, qui en devient coproductrice, pour voir choisir Abidjan, pour le lancement officiel de sa chaîne,... Lire plus ICI

Source: fratmat.info


Lire aussi