Accueil News Article News

Yodé et Siro en messager de paix à Guiberoua

Publie le mardi 01 septembre 2020

Le célèbre duo Yodé et Siro (YeS) était le week-end dernier à Gagnoa à l’occasion de la finale de la 4e édition du Tournoi de "Sahié Yorohuidi pour la réconciliation et la paix", à Bayekou Bassi, le village de l’artiste Yodé.

L’occasion était toute trouvée pour YeS de marquer une halte à Guiberoua, théâtre de graves violences, suite à une marche de l’opposition. Il s’agissait pour le duo zougloutique d’apporter sa modeste contribution au retour à la paix.

Les deux chanteurs, à genoux devant les autorités coutumières, administratives, politiques et la population, ont appelé au pardon et à la cohésion sociale au Foyer des jeunes de Guibéroua.

« Chers parents, chers frères, chères sœurs, parents de Guibéroua, on vous salue. On vous dit surtout yako. Nous, c'est Yodé et Siro. Nous sommes certes des artistes, mais nous sommes d'abord des citoyens ivoiriens. On ne peut rester passifs, silencieux pendant que ceux pour qui nous chantons, souffrent au-dedans d'eux-mêmes. Ce qui s'est passé ces dernières semaines ici à Guibéroua nous interpelle. C'est pourquoi nous sommes venus ici, vous dire que la politique ce n'est pas ''gnaga'', ce n'est pas palabre », a interpellé Yodé, s'exprimant au nom du duo, avant de révéler le caractère cosmopolite de Guiberoua.

« Ici, vivent des Bété, des Dioula, des baoulé et bien d'autres ethnies. Chacun a son camp politique, et cela dans le respect de nos différences. Les problèmes politiques doivent se résoudre dans un cadre politique. Ne mélangez pas politique et ethnie. Chacun est libre de manifester. Ce n'est pas le rôle des civils de disperser des manifestations publiques. C'est le rôle des forces de l'ordre. Donc, populations de Guibéroua, ne vous entretuez pas pour des problèmes politiques », a-t-il conseillé.

« Renforcez l'harmonie entre vous, pour une très bonne cohésion sociale et cultivez toujours le vivre-ensemble. Notre pays revient de loin. 1999: coup d'Etat. 2002: la guerre. 2011: la guerre. 2020, on ne veut plus de guerre.

Construisons la Côte d'ivoire dans le respect de nos différences », a-t-il plaidé, avant que le duo n'offre une prestation très enlevée de quelques titres de leur nouvel album intitulé ‘’Héritage’’.

Source: fratmat.info


Lire aussi

INFOS GAZOILS

Abidjan Folklore Day
Du samedi 26 septembre 2020 au dimanche 27 septembre 2020 : A partir de 12h
Nous Suivre

NEWSLETTER