Accueil News Article News

Ça pète entre Fally Ipupa et sa fille Keyna

Publie le mercredi 07 juin 2023

C’est une vie de famille, malheureusement qui est mise sur la place publique à cause des réseaux sociaux. En effet, entre l’artiste-musicien Fally Ipupa et sa fille aînée Keyna dont le nom était l’un des tatouages sur le bras de son père, c’est le désamour.

« Aigle » a visiblement pété le plomb face à une progéniture « adroïdisée » jusqu’à effacer le tatouage « Keyna » qui était sur son épaule en guise de dédicace à sa fille, pour le remplacer par un autre dessin. Le père musicien reproche à sa fille de coaliser avec sa mère Nicky Barcelone pour le couler.

Dans une interview exclusive accordée à une chaîne YouTube en Europe, le « Père des Warriors » a révélé les raisons de cette extrême décision d’effacer le nom de sa fille sur son épaule.

« Imaginez qu’une mère déclare qu’elle considère que ses enfants sont des orphelins alors que leur père est encore vivant ! Savez-vous ce que cela signifie ? ça signifie que moi, leur père, je suis déjà mort. Et lorsque vous avez une fille de plus de vingt ans, nous supposons que celle-ci a atteint un certain niveau de maturité pour recadrer sa mère pour ses propos, mais c’est le contraire. Alors, comme je suis considéré mort, d’une personne décédée, ne se promène pas avec des tatouages, ses tatous ont été enterrés avec ce père-là qu’elles avaient déjà enterré », a déclaré Fally Ipupa visiblement avec un cœur meurtri.

Il y a lieu de rappeler que c’est fût à la veille de son grand concert livré samedi 27 mai dernier au stade Massamba Débat de Brazzaville en République du Congo que l’Aigle Fally Ipupa s’est présenté en conférence de presse avec un tatouage de moins sur son bras gauche, celui du nom de sa fille Keyna Ipupa. À la place du nom de cette dernière, c’est un autre dessin noir qui le supprime.

Depuis lors, Keyna ne cesse de poster sur ses comptes réseaux sociaux des publications, des photos des artistes Ferre Gola et Innoss’B, pourtant considérés comme des adversaires directs de son géniteur.

Fally Ipupa n’est pas le seul musicien envers qui sa fille s’est rebellée, son père artistique Koffi Olomide est dans la même situation avec sa fille Didistone arrangée aussi du côté de sa mère. Tout comme Ferre Gola qui a même fait de la prison à Paris sur plainte de sa fille aînée.

La recommandation biblique d’ »Honore ton père et ta mère pour vivre longtemps sur terre », est loin d’être un apanage des enfants de la nouvelle génération dite « Génération Android », laquelle n’hésite pas une seconde d’engager un bras de fer avec leurs géniteurs.

Source: Scoop RDC

Source: Autre Presse


Lire aussi

AGENDA

INFOS GAZOILS

Le mercredi 31 décembre 1969 :
Nous Suivre

NEWSLETTER