Accueil News Article News

Littérature : L'écrivaine Sonia Kossonou dédicace son œuvre théâtrale sur l'excision ''La lame de la pureté''

Publie le jeudi 07 mars 2024

L’écrivaine Sonia Kossonou a fait la dédicace de “la lame de la pureté”, son œuvre théâtrale sur l'excision, ce mercredi 06 mars 2024 à l’auditorium de la bibliothèque nationale de Côte d'Ivoire dans la commune du Plateau.

L’auteure Sonia Kossonou, a expliqué qu’elle a décidé d’écrire sur l’excision car « c’est une pratique qui existe et se fait de façon clandestine, donc il faut toujours en parler pour un choc culturel entre les traditions et la modernité». Poursuivant, elle a souligné «qu’au départ c'était un scénario, car je suis scénariste, j’ai jugé bon de le faire en pièce de théâtre pour permettre aux élèves et étudiants de l’utiliser».

La présidente de l’Association des Ecrivains de Côte d’Ivoire (AECI), Dr Hélène Lobé, a affirmé que «la dédicace pour un écrivain est semblable à une cérémonie de baptême». Concernant l'œuvre, elle a révélé que l’œuvre se laisse lire aisément et invité les uns et les autres à l'acquérir pour la lire. « C'est une œuvre qui se laisse lire et il s’agit d’un sujet d'actualité. Je vous invite à l’acheter pour la lire», a-t-elle invité.

Mme Anongba, Représentante de Mme Gisèle Chatelain, directrice de l’industrie du livre et de la promotion de la lecture au ministère de la Culture et de la Francophonie a pour sa part, révélé que, « le livre est vivant en Côte d'Ivoire, c'est un honneur et une fierté ressenti pour nous de participer à cette dédicace. Je vous adresse mes félicitations de la part de Mme la ministre Françoise Remarck. Le livre pour nous, c’est le moyen d’avancer et de s’épanouir », a-t-elle indiqué à l'auteure Sonia Kossonou.

Dr Kouadio, chef de cabinet, Représentant le ministre d’État et de l’agriculture Kobenan Kouassi Adjoumani, parrain de la cérémonie a quant à lui expliqué que «le théâtre a toujours été un moyen puissant de nous transporter dans des mondes différents tout en nous permettant de mieux comprendre nos réalités ». Et d’ajouter que, «cette pièce nous invite à nous confronter à des vérités parfois dérangeantes (…)Le théâtre a le pouvoir de rassembler et de créer des dialogues… je souhaite à la lame de la pureté, un immense succès».

Par ailleurs, une lecture vivante de l'œuvre a été faite par les étudiants de l’Insaac.

R-SEKONGO

Source: Live.ci


Lire aussi

AGENDA

INFOS GAZOILS

Le mercredi 31 décembre 1969 :
Nous Suivre

NEWSLETTER