Accueil News Article News

Littérature: le roman ''Miya et la classe des animaux'' présenté au Musée des Cultures Contemporaines d'Abobo

Publie le jeudi 21 mars 2024

L'oeuvre romanesque ''Miya et la classe des animaux'' de Guiravel Yao a été présentée et dédicacée le mercredi 20 mars 2024, au Musée des Cultures Contemporaines Adama Toungara (MuCAT), dans la commune d'Abobo en présence d'une vingtaine amoureux de lecture vivant où exerçant une activité à dans la commune cosmopolite d'Abobo.

L'auteur dit répondre à un appel de certains responsables d'écoles situées dans ladite commune à l'effet de présenter à nouveau son livre à leurs élèves de sorte à inculquer à ces jeunes apprenants le goût et la culture de la lecture. Présenté à nouveau par l'écrivain, dans sa forme comme dans son fond, le roman ''Miya et la classe des animaux'' n'en démord pas pour donner aux uns et aux autres l'envie de le parcourir. Dans un style d'écriture prosopopée où animaux et être surnaturels sont utilisés comme personnages, Guiravel Yao transpose le fruit de son imagination sur du papier pour sensibiliser contre la tricherie, l'école buissonnière, l'alcoolisme à l'école et puis un thème général qui est la fuite de responsabilité. Un dernier thème qui cible tout le grand public et pas seulement les élèves et étudiants.

Avec ses 144 pages, y compris les illustrations, ''Miya et la classe des animaux'' est une seule histoire écrite en 4 séquences. Dans un premier temps, Dieu depuis le ciel va constater que par pure hasard les animaux ne savaient ni lire ni écrire. Donc intrigué de ce fait, il va décider avec ses collaborateurs de créer un être supérieur doué d'intelligence qui va se charger d'enseigner les autres créatures. L'être en question va s'appeler Miya la biche dans le livre. Dans la deuxième partie, l'institutrice que Dieu a envoyée pour corriger son ''erreur'' va bâtir une salle de classe avec les animaux et leur chef, Sidy l'éléphant, tous dans l'allégresse d'accueillir cette nouveauté. Le caméléon sera nommé comme chef des élèves ou de classe ; et la pintade sera son adjoint. Les choses vont bien se dérouler jusqu'à ce qu'un jour, le mouton en allant boire de l'eau au torrent (fleuve, marigot) va rencontrer Azamangangan l'ange maléfique. Au sortir des échanges entre les deux à cet endroit, ce démon qui n'a pas vu la nouvelle, l'idée d'instruire les animaux d'un bon œil, va corrompre avec la complicité de sa femme Mamy watta les élèves à mettre le feu à leur école. Le pari du diable gagne un succès dans cette seconde partie où des animaux tabassent leurs camarades qui étaient contre la mutinerie pour arriver à leur fin. La troisième séquence fait cas de ce que le Dieu Gnamien Kpli va descendre dans sa colère pour infliger des sanctions collectives aux animaux. La plus forte d'entre elles était de leur retirer à eux tous le droit de la connaissance. De façon individuelle chacun connaîtra un autre sort également en représailles de la même bavure. Dans la quatrième phase, Gnamien Kpli va créer l'homme à savoir le personnage nommé dans l'œuvre Adjenemegbou. Ce personnage de la culture africaine, l'ancêtre du peuple Krobou était censé venir coloniser la terre et dominer ses autres êtres. Quels sont les cas frappants d'abandon de responsabilité évoqués dans le livre ? De quelle sanction individuelle chacun des animaux a dû faire face ? Les leçons de moralité ? Tout reste à découvrir en parcourant l'intégralité de ''Miya et la classe des animaux''. Alors que l'œuvre coûte 3000 mille FCFA, la fondatrice de l'établissement préscolaire K-Gnon Garderie, Romaine Gnagboudou, par ailleurs marraine de cette cérémonie de dédicace, a subventionné son achat pour l'occasion en prenant en charge le tiers du prix.

Passionné de lecture, l'assistant du directeur de cabinet de la mairie d'Abobo, Mesmer Dogba, a offert une dizaine d'exemplaires du roman aux différents élèves qui ont montré de l'intérêt à l'activité en posant des questions pertinentes à l'auteur. Question pour lui d'encourager l'attachement aux livres. Un attachement qui selon plusieurs témoignages recueillis sur place a disparu ces dernières années. ''S'habituer à faire preuve de parcimonie sur la consommation des beignets, sandwichs et garba pour s'acheter des romans et autres œuvres du genre littéraire'', c'est l'appel que l'administrateur a lancé aux jeunes de la salle en faisant son don.

Cyprien K.

Source: Live.ci


Lire aussi

INFOS GAZOILS

HOUPHOUËT une comédie musicale de serge Bilé
Du vendredi 07 juin 2024 au samedi 08 juin 2024 : A 19h
Le Jardin d'Eden : One Man Show
Le samedi 04 mai 2024 : A partir de 19h
Concert live Jonathan Gambela
Le dimanche 28 avril 2024 : A 16h
Nous Suivre

NEWSLETTER